Ce bébé est mort à cause d’une erreur que beaucoup de parents font. Vous êtes prévenus !

Dans l’espoir de perdre quelques kilos en trop certains d’entre nous n’hésitent pas à se diriger vers les régimes, notamment ceux avec lesquels on perd le maximum de poids en un temps record.

Les réseaux sociaux débordent de tout type de régimes, du plus équilibré au plus draconien. Malgré les dangers que représentent ces régimes, un corps adulte a des chances de tolérer leur dureté mais ce n’est pas le cas pour un enfant et encore moins pour un bébé de 7 mois. Ce couple belge en sait quelque chose.

Résidant à Beveren au nord de la Belgique ce couple est actuellement jugé suite à la mort de leur enfant âgé de sept mois. Les faits remontent à trois ans. Ce couple a pensé que leur nourrisson était intolérant au lactose et au gluten, alors ils avaient décidé de lui faire suivre ce régime alimentaire, à base de lait de maïs, de riz, d’avoine, de quinoa ou encore de sarrasin, et ce sans consulter un médecin au préalable.

 

 

Ce bébé est mort à cause d’une erreur que beaucoup de parents font

Le bébé est décédé de déshydratation et dénutrition après avoir été nourri pendant des mois avec uniquement du lait végétal.

Quelques jours avant son décès, le petit souffrait de troubles respiratoires et le 6 juin 2014 (le jour de son décès) l’enfant pris de vomissement, ses parents l’emmène voir un médecin-homéopathe qui les a alerté sur l’état de leur enfant et leur a ordonné de l’emmener tout de suite aux urgences le plus rapidement possible. Hélas, le petit bébé a perdu la vie dans le chemin qui mène à l’hôpital.

Une autopsie a révélé que le petit souffrait sévèrement de déshydratation au moment où il a rendu l’âme et presque aucune trace de nourriture n’a été trouvée dans son estomac ou même ses intestins.

Au tribunal l’avocat du couple a essayé d’exprimer l’idée des parents, le fait qu’ils pensaient réellement que leur enfant souffrait d’une intolérance au gluten, reste à savoir comment ceci se passera pour le couple.

Ce dernier déclare : « C’est abominable de nous retrouver devant un juge aujourd’hui ».

Toujours au tribunal, le procureur Pascal Persoons déclare qu’il s’agit « d’un refus délibéré de nourriture ». De leur côté, les parents ont assuré lors de la séance de ce mercredi 17 qu’ils ont tout fait pour soigner leur petit garçon.

« C’est facile de juger après coup. A nos yeux, nous ne faisions rien de mal et avons fait de notre mieux pour soigner notre bébé« , a déclaré le père de Lucas.  » De son côté la mère se défend « Être poursuivis pour refus délibéré de nourriture, je ne peux pas l’accepter. Je me levais même jusqu’à quatre fois par nuit pour nourrir mon bébé« .

La tante maternelle du bébé a témoigné quant à elle pour dire que le bébé était vraiment en mauvais état quelques heures avant son décès.

Le procureur a poursuivi « Et malgré tout cela, leur aversion pour la médecine traditionnelle a été plus forte et les a poussés à rouler une heure jusque Bilzen avec un bébé malade plutôt que se rendre aux urgences les plus proches. Cela illustre bien la gravité des faits ». Ces parents risquent 18 mois de prison le verdict devrait être connu le 14 juin.

A titre d’information, au moment de sa mort, le bébé ne pesait en effet plus que 4,3 kilos. Ce qui est bien inférieur au poids « normal » qu’un enfant de cet âge devrait avoir, qui peut varier entre 6 et 9 kilos.

Des experts rapportent que suivre un régime sans gluten alors qu’on ne souffre pas de la maladie cœliaque (intolérance de l’intestin au gluten) favorise sérieusement le risque d’une maladie cardiaque et particulièrement chez les enfants en bas âge.

Assurez-vous de partager cette histoire déchirante afin de sensibiliser le maximum de gens et ainsi de sauver des vies.